Pourquoi l’eau de mer est-elle salée ? (juillet-août-septembre 2018)

Lors de la dernière sortie en Zélande de notre école de plongée Nérée, la première plongée s’effectuait de nuit sur le site de

Dreischor. A cette occasion, les encadrants de la sortie ont eu un petit sourire amusé quand une de nos nouvelles plongeuses a sauté du ponton dans le Grevelingen : à peine avait-elle refait surface qu’elle s’est écriée : « Pouah ! C’est salé ! ».
Effectivement, le Grevelingen est un lac rempli d’eau de mer et l’eau de mer est salée. Mais pourquoi l’eau de mer est-elle salée alors que l’eau des rivières, des lacs et des carrières ne l’est pas ? C’est la question à laquelle cette nouvelle page de Faune et de Flore va répondre.

Le ponton de mise à l’eau de Dreischor

Pourquoi l’eau de mer est-elle salée ?

Pour l’expliquer, il faut remonter il y a environ 4 milliards d’années, bien avant les dinosaures, tout juste après que notre planète se soit formée. Il y avait sur la terre beaucoup d’activité volcanique : les éruptions, très nombreuses et très violentes, libéraient dans

l’atmosphère des grandes quantités de vapeur d’eau et de gaz, notamment du chlore, du gaz carbonique et du soufre. Ces éruptions ont duré 100 millions d’années, jusqu’à ce que notre terre commence à se refroidir.

Lors de ce refroidissement, la vapeur d’eau a commencé à se condenser et à retomber sous forme de pluie. Ces pluies étaient très acides car elles entraînaient avec elles les nombreux gaz accumulés dans l’atmosphère. En ruisselant sur la surface de la terre, ces pluies acides ont dissous des particules de roche et ont entraîné avec elles divers éléments contenus dans ces mêmes roches, notamment du sodium.

Ce sodium a réagi chimiquement avec le chlore et a formé du chlorure de sodium, notre sel de table, le plus important en proportion des sels qui ont fini par s’accumuler dans les océans.

Que trouve-t-on dans l’eau de mer aujourd’hui ?

Quand on analyse l’eau de mer, on y trouve une partie solide et une partie liquide.La partie solide est constituée de particules vivantes, comme les planctons, et de particules inertes, comme les microbilles qui résultent de la décomposition des plastiques qui envahissent de plus en plus nos océans.La partie liquide est constituée d’eau et d’éléments dissous en plus ou moins grande quantité dans l’eau

Composition eau de mer 1

Quels sont les éléments dissous dans l’eau de mer ?

Si l’on prend 1 kg d’eau de mer débarrassée de ses particules vivantes et inertes, l’eau pure représente en moyenne 965 g (96,5 %) et les éléments dissous 35 g (3,5 %). Il y a 94 éléments chimiques dissous dans l’eau de mer mais la plupart le sont en très faibles quantités.

Si on ne retient que les éléments majeurs qui sont présents en plus grande quantité, on s’aperçoit que ;

  • le chlore et le sodium qui constituent le chlorure de sodium représentent plus de 86 % des sels dissous dans l’eau de mer 
  • les autres éléments majeurs dissous dans l’eau de mer sont le soufre, le magnésium, le calcium et le potassium.

La salinité des mers et des océans évolue-t-elle ?

Toutes les mers n’ont pas une salinité identique. Ainsi, entre autres,
  • la Mer Baltique ne contient que 3 à 8 g de sel par litre 
  • la Mer Noire contient de 18,3 à 22,2 g de sel par litre 
  • l’Océan Atlantique contient de 33,5 à 37,4 g de sel par litre 
  • l’Océan Pacifique contient de 34,5 à 36,9 g de sel par litre 
  • l’Océan Indien contient de 35,5 à 36,7 g de sel par litre
  • la Mer Méditerranée contient de 38,4 à 41,2 g de sel par litre
  • la Mer Rouge contient de 50,8 à 58,5 g de sel par litre et
  • la Mer Morte bat tous les records avec une salinité de 192,2 à 260 g de sel par litre !

Ces différences importantes s’expliquent notamment par la latitude, l’impact des courants marins, l’ouverture ou non des mers sur des océans plus vastes et l’apport d’eau douce par les fleuves et les rivières.
Néanmoins, en un endroit donné, la salinité des mers et des océans reste généralement constante. Si le volcanisme aérien et le volcanisme marin apporte des sels dans l’eau de mer, si les fleuves et les rivières en apportent également, il existe d’autres facteurs qu’on appelle des puits et qui contribuent à enlever une part de la salinité :
  • des rejets dans l’atmosphère,
  • l’absorption par l’argile ou par des organismes marins qui utilisent certains composants pour construire leurs squelettes, leurs coquilles ou leurs carapaces,
  • la sédimentation quand les sels se déposent en couches sur les fonds marins.
Composition eau de mer 4

Pourquoi les lacs, les rivières, les carrières ne sont-elles pas salées ?

L’eau des mers et de tous les plans d’eau du monde s’évapore sous l’action du soleil. L’eau évaporée forme des nuages, retombe sous forme de pluie, forme les lacs, les rivières, ou retombe directement dans l’océan. Mais seules les molécules d’eau s’évaporent. Les molécules des sels dissous dans l’eau ne s’évaporent pas à la température ambiante. Pour le vérifier, préparez un petit verre de saumure en mélangeant du sel de cuisine et un peu d’eau. Versez cette saumure dans une assiette creuse que vous placez au soleil. L’eau va s’évaporer mais tout le sel dissous restera et vous le retrouverez cristallisé au fond de votre assiette. L’eau de pluie est donc, au moment où elle tombe, une eau sans sel.

Cependant, dès qu’elle touche le sol, l’eau de pluie ruisselle ou s’infiltre sous la surface de la terre. Elle dissout alors des particules de roche et entraîne avec elle divers éléments contenus dans les roches et dont elle se charge progressivement.
Cependant la concentration des sels ainsi dissous dans l’eau de pluie reste faible et on parle d’eau douce lorsque la salinité reste inférieure à 1 gramme par litre, soit 0,1 %. L’eau douce n’est donc pas, scientifiquement parlant, une eau sans sel mais une eau qui ne contient que très, voire très peu, de sel. A titre d’exemple, la célèbre eau minérale « Spa Reine » ne contient que 0,033 g de sel par litre.

Si on pense

  • que 70 % de la surface de notre Terre sont recouverts d’eau ;
  • que plus de 97 % de cette eau est salée
  • et que moins de 3 % de cette eau est douce ;
  • que toute cette eau douce provient principalement des précipitations ;

On comprend la nécessité de veiller activement au bon état général et climatique de notre planète et de son eau.

Les informations contenues dans cette Page de Faune et Flore ont été inspirées, entre autres, par les sites : http://sciencejunior.fr/chimie/pourquoi-la-mer-est-elle-salee
http://kidiscience.cafe-sciences.org/articles/pourquoi-leau-de-mer-est-elle-salee/
http://doc.lerm.fr/salinite-leau-mer/
http://www.techmania.fr/docs_divers/eau_douce_eau_salee.pdf

Comments

Post Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *