L’Estartit 2015 : Un autre étrange organisme (décembre-janvier 2016)

Nous allons revenir une fois encore à l’occasion de cette nouvelle page à un organisme qui a intrigué plus d’un plongeur de Nérée lors de notre dernier stage de plongée à l’Estartit lors de l’été dernier.

Le voici photographié sur le spot de Pedra de Deu, sur les Iles Mèdes, lors de notre plongée du 17 juillet 2015 :

[/vc_column_text]

L’étonnement de nos plongeurs est compréhensible. L’identification de cet organisme n’est pas forcément évidente. Qu’est-ce que cela pourrait bien être ?

Il s’agit… d’un ver ! Un ver sédentaire répondant au joli nom scientifique de « Filograna implexa ». et au nom vernaculaire de « Salmacine ».

Ce ver ne mesure que 4 mm de long. Il vit dans un tube calcaire blanc de 0,3 à 0,5 mm de diamètre. Les salmacines vivent en groupes et leurs tubes s’enchevêtrent et forment des agglomérats de 20 cm de diamètre. C’est un de ces agglomérats qui est photographié ci-dessus.

La tête de chaque ver porte deux groupes de 4 tentacules plumeux chacun qui se déploient en panache hors du tube. Deux de ces tentacules portent sur leur extrémité un opercule jaune clair en forme de godet pour fermer l’orifice du tube lorsque le ver est rétracté. Le panache est translucide ou de couleur blanche ou rosâtre. Les tentacules qui captent les micro-organismes nécessaires à l’alimentation du ver servent aussi à sa respiration. Ils peuvent se rétracter rapidement à l’intérieur du tube.

La salmacine vit à partir de 5 m de profondeur, sur les roches, les gorgones, certains bryozoaires ou parmi les crampons des algues.

On la rencontre en Atlantique, dans la Manche, en Mer du Nord et en Méditerranée.

Elle est également présente en Mer Rouge où la photo ci-dessous avait été prise en 2012 près de El Quseir, précisément sur le spot de Abu Sawatyr.

Comments

Post Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *