En route vers L’Estartit – 1° partie (avril-mai-juin 2019)

La plupart des Pages de Faune et Flore de ce site ont été écrites après des plongées. Dans cette Page et dans la suivante, nous allons au contraire anticiper nos futures plongées et déjà préparer notre séjour de fin juillet à l’Estartit.

L’Estartit, c’est où ?

L’Estartit se trouve en Espagne, au bord de la Méditerranée sur la Costa Brava, dans la province de Gérone et la région de Catalogne. C’est une petite station balnéaire qui comptait 2.987 habitants au recensement de 2008 et qui fait partie de la commune de Torroella de Montgrí. On y parle principalement le catalan mais l’espagnol y est compris partout. Selon l’itinéraire emprunté, il y a plus ou moins 1.200 km qui séparent Péruwelz de l’Estartit.

Un des principaux attraits de L’Estartit est la présence à un peu moins d’un kilomètre de la côte d’un archipel de 7 îles et quelques îlots, les îles Mèdes ou Illes Medes en catalan et Islas Medas en espagnol. Il n’y a pourtant ni port ni plage sur ces îles qui ont autrefois servi de base à la piraterie mais qui sont inhabitées depuis 1934.

Google earth estartit

Source : Google Earth Pro

L'Estartit et Iles Mèdes

L’Estartit : la ville, le port et les îles Mèdes

Les îles Mèdes

Les 23 hectares des îles Mèdes et environ 511 hectares de surface maritime entourant les îles sont aujourd’hui classés en zone naturelle protégée. L’interdiction de la pêche date de 1983 et la protection totale de la faune et de la flore date de 1990. Les îles Mèdes sont actuellement l’une des plus importantes et des plus belles réserves de flore et de faune marine de la Méditerranée occidentale.

Trente années de protection ont permis un rétablissement spectaculaire de ses fonds marins et du milieu terrestre. Aujourd’hui, les îles Mèdes sont intégrées dans le Parc naturel de Montgrí, des Iles Mèdes et du Baix Ter qui couvre une surface totale de 8.192 hectares et qui s’étend sur 8 communes.

Vue aérienne des îles Mèdes
Source : http://capcatalogne.com/lestartit

Plonger aux îles Mèdes

Les sites de plongée des îles Mèdes sont proches du port de l’Estartit et on y accède rapidement. Les bateaux de plongée sont confortables et chacun appréciera vite les ascenseurs qui permettent de remonter sans aucun effort les plongeurs dans le bateau en fin de plongée.

Carte des Iles Mèdes

Principaux spots de plongée aux îles Mèdes

Ceux d’entre nous qui ont déjà plongé aux îles Mèdes en 2011 et en 2015 connaissent la beauté et la diversité des sites proposés. Ce n’est pas pour rien que les îles Mèdes constituent un des spots de plongée les plus recherchés et les plus fréquentés d’Espagne. Quand on plonge dans une réserve protégée depuis plus de 30 ans, on rencontre des espèces peu visibles ailleurs. C’est le royaume des grands mérous, des corbs, des raies, des bancs de barracudas, du corail rouge et de toute la faune classique de Méditerranée…

Les sites sont très variés : il y a des tombants, des tunnels, des grottes, des secs… Leur orientation variée permet de s’adapter à la météo en fonction de la direction du vent. Les plongées sont accessibles pour la plupart à tous les niveaux, avec les limitations de profondeurs à respecter par chacun bien sûr.

Muraena helena b, L'Estartit Ferranelles, 150717

Couple de murènes (Muraena helena) à Ferranelles

Sciaena umbra d, L'Estartit El Guix, 150714

Groupe de corbs (Sciaena umbra) à El Guix

Corallium rubrum, L'Estartit Cova del Dolfi, 110712

Du corail rouge (Corallium rubrum) à Cova del Dolfi

Halocynthia papillosa a, L'Estartit Negre del Falaguer, 150713

Une ascidie rouge (Halocynthia papillosa) à Negre del Falaguer

Aux endroits de plongée peu profonds, on découvre plus d’une centaine d’espèces d’algues qui forme une couverture bien éclairée et aux couleurs vives. Passés les 10-15 mètres de profondeur, on trouve d’autres algues parfaitement adaptées au manque de lumière, de grands blocs de rocher, des coraux, des étoiles de mer, des gorgones rouges, des poulpes et des langoustes. Au-delà des 20 mètres, on pénètre les ténèbres peuplées de coraux et d’authentiques forêts multicolores en miniature où coexistent plus de 600 espèces animales. A chaque plongée, le spectacle de vie et de couleur est garanti.

Parce que les îles Mèdes sont un véritable sanctuaire marin protégé, les plongeurs doivent respecter plus que jamais les règles de protection de la vie marine : ne nourrissez jamais les poissons, contrôlez votre flottabilité, ne touchez à rien, n’emmenez rien avec vous même si ça a l’air mort. Les gestionnaires de la Réserve naturelle sont particulièrement attentifs au respect de toutes les règles de protection de la nature. Ils y veillent administrativement en limitant et en taxant le nombre de plongées autorisées aux clubs de plongée locaux mais ils y veillent aussi en surface et sous l’eau. J’ai personnellement vu plusieurs plongeurs recevoir des avertissements préalables à des interdictions de plonger encore dans la réserve en cas de récidive pour avoir eu sous l’eau des comportements susceptibles d’abîmer la flore et la faune.

Chelon labrosus a, L'Estartit La Vaca, 150716

Chelon (Chelon labrosus) à La Vaca

Sarpa salpa b, L'Estartit Salpatxot, 150715

Banc de saupes (sarpa salpa) à Salpatxot

 

Laisser un commentaire