Vous êtes-vous déjà placé (ou placée) au bord d’un plan d’eau pour observer les comportements les plus fréquents des plongeurs à leur sortie de l’eau ? Un comportement parmi les plus souvent observés interpelle : le plongeur (ou la plongeuse) boit souvent (au moins) deux fois après sa sortie de l’eau. Dès le retour à son véhicule, parfois avant même de se déséquiper, le plongeur (ou la plongeuse) boit souvent seule (ou seule) à la bouteille d’eau qu’il (ou qu’elle) avait pris soin d’emmener. Une fois le matériel de plongée remisé dans la voiture, le plongeur (ou la plongeuse) boit à nouveau mais en groupe cette fois. L’eau se fait alors plus rare, la variété des boissons s’agrandit en fonction des apports des membres du groupe et des disponibilités de la cafétaria adjacente au plan d’eau. Bien qu’elle soit nécessairement limitée par les conditions du trajet pour rejoindre ensuite son domicile, cette seconde ingestion de boissons peut parfois se répéter sur un rythme plus ou moins soutenu quand la météo et l’ambiance dans le groupe s’y prêtent

Barges d, 210627

C’est à ce moment souvent de grande convivialité que j’aime poser à mes amis plongeurs assoiffés (et à mes amies plongeuses assoiffées) les questions perturbantes : les poissons que nous venons de voir en plongée et qui sont restés dans l’eau peuvent-ils, comme nous, avoir soif ? Sont-ils obligés, comme nous, de boire régulièrement pour rester en vie ? Du non-breveté encore en initiation au moniteur national, c’est dans la perplexité que bon nombre d’interlocuteurs replongent alors !

Certes, pendant nos plongées, nous avons bien vu que les poissons ouvraient largement la bouche pour aspirer de l’eau. Ils la font passer par leurs branchies et ils la rejettent ensuite par leurs opercules, c’est leur façon de respirer. Mais, en plus de cette eau avalée et immédiatement rejetée après son passage dans les branchies, les poissons boivent-ils de l’eau qu’ils avalent vraiment dans leur système digestif et qu’ils conservent en eux comme nous le faisons lorsque nous buvons parce que nous avons soif ?

Dans un premier temps, je vais répondre « Oui. C’est peut-être surprenant mais les poissons boivent comme nous ». On pourrait croire que les poissons n’ont pas besoin de boire puisqu’ils vivent dans l’eau. Pourtant, s’ils ne buvaient pas, ils ne pourraient pas vivre et ils mourraient déshydratés comme nous nous déshydratons quand nous ne buvons pas suffisamment ! Heureusement, boire n’est pas compliqué pour les poissons : il leur suffit d’ouvrir la bouche, de laisser entrer l’eau et d’en avaler une partie dans leur estomac au lieu de la rejeter après son passage dans leurs branchies.

Oui, tous les poissons doivent boire pour s’hydrater.

Mais la situation est très différente pour les poissons d’eau douce et pour les poissons de mer. Les poissons d’eau douce boivent peu et moins souvent que les poissons qui vivent dans les eaux salées des mers ou des océans. Si un poisson de mer ne boit pas assez, il peut mourir de soif. À l’inverse, si un poisson d’eau douce boit trop, il peut gonfler jusqu’à éclater ! Comment cela se fait-il ? Pourquoi cette différence ?

Cette différence entre poissons d’eau douce et poissons de mer s’explique par l’osmose. L’osmose est un phénomène de diffusion : une membrane semi-perméable entre deux liquides ou solutions laisse passer le solvant mais pas la substance dissoute. La diffusion du solvant se fait de la zone de forte concentration vers la zone de basse concentration. Elle tend à égaliser les concentrations. Dans le cas des poissons, l’osmose s’effectue à travers leur peau et à travers toutes leurs membranes cellulaires car elles sont toutes semi-perméables, elles laissent toutes passer de petites molécules comme l’eau (H₂O) mais elles bloquent les plus grosses molécules, notamment les sels minéraux.

Or, le poisson d’eau douce est plus salé que l’eau dans laquelle il évolue tandis que le poisson de mer est beaucoup moins salé que l’eau dans laquelle il évolue.

La salinité moyenne de l’eau douce
est de 0 à 1 0/00.

 

La salinité moyenne de la chair
des poissons d’eau douce
est de 8 à 10 0/00.

 

Les poissons d’eau douce sont plus salés
que leur environnement.

La salinité moyenne de l’eau de mer
est de +/- 35 0/00.

 

La salinité moyenne de la chair
des poissons de mer
est de 8 à 14 0/00.

 

Les poissons de mer sont moins salés
que leur environnement.

test 6 octobre 2018